Musée Public National des Arts et Traditions Populaires

Alger, Algeria

Inauguré en 1961, le Musée National des Arts et Traditions Populaires est situé dans le quartier de la basse casbah d’Alger, dit Souk el Djemaa, lieu où se tenait chaque vendredi un marché aux volailles. Le Musée a pour vocation de faire découvrir le patrimoine rural et traditionnel de l'Algérie. Fruit d’un projet datant du début du XXe siècle, sa création visait à relancer l’artisanat et les savoir-faire ancestraux dans le but de sauvegarder les traditions locales.

Le Musée occupe un palais bâti vers 1570 par Ramdane Pacha. Vers la fin du XVIIIe siècle, il devient la propriété de Hassan Khaznadji -trésorier du Dey Mohamed Ben Othmane-, qui en fit don à sa fille Khédaoudj. Une légende veut que cette princesse aurait perdu la vue en se contemplant dans son miroir, éblouie par sa propre beauté. Le palais est par la suite occupé par un riche négociant en blé, Jacob Cohen Bacri. Après la Conquête de l'Algérie par la France en 1830, l'état Français en fait la première Mairie d'Alger. En 1860, une partie du palais est transformée pour accueillir l'impératrice Eugénie de Montijo, à qui Aziza Bacri, la petite fille de Jacob Cohen Bacri servit d'interprète. En 1987, un décret érige Dar Khédaoudj El Amia en Musée National des Arts et Traditions Populaires.

La collection du Musée s’est constituée grâce à de nombreuses acquisitions et a bénéficié de divers dons. Elle se compose d’objets issus de la vie quotidienne dont certains sont réalisés lors des concours du meilleur ouvrier de France ainsi que de la production d’illustres noms de l’artisanat algérien. On peut y admirer des fioles en cuivre et des coffrets ornés d’argent, des tissages colorés aux motifs géométriques de la région de Boussaâda, des tapis de Chechar, des poteries de la région de Taher et des Aurès, des tapis à points noués de la région de Babar, des bijoux, des vêtements traditionnels et des meubles algérois. Y figurent également des instruments de musique, des tissus d'ameublement tissés en fil de soie du M'zab, des costumes et des broderies, des poteries et des ustensiles targuis, kabyles ou des Aurès ainsi que des bagues en argent de Timimoun et Tamanrasset, et des fibules de Sétif et d'El Bayadh.

Une des pièces du musée est dédiée aux miroirs, objets finement travaillés et ornés, parmi lesquels figurerait celui qui aurait causé la cécité de la princesse Khédaoudj.

En plus de la collection d’objets ethnographiques, le Musée conserve un fond documentaire photographique de plus 20 000 articles répartis entre photographies anciennes, ektachromes, diapositives ainsi que des clichés noir et blanc.

Merci de bien vouloir contacter management@museumwnf.net pour des mises à jour éventuelles de ce texte.

Address(es)
9 rue Mohamed Akli Malek
Casbah 16000, Algiers
Algeria
T +213 21 43 99 08

cnra.dz/atlas/musee-national-des-arts-et-traditions-populaires/



Google Maps